L'infrastructure et son évolution ...




Sur cette vue de 1970, on remarque déjà la disparition du Bowling. l'Hôpital est encore en place, le service du matériel a prit possession des anciens bâtiments de stockage et l'escadron de ravitaillement technique s'est installé, quant à lui, dans l'ancien magasin qui accueillait la boucherie et les chambres froides...on remarque, encore, les anciens crochets à carcasses de viande et le rail qui permettait le transport des carcasses depuis les wagons jusque dans les chambres froides. Les travaux d'installation s'effectuent au moindre coût, le budget de l'armée de l'air n'ayant pas prévu le retour des deux escadres de l'Allemagne...


La zone des affaires (ZA) est encore aménagée avec ses anciens baraquements. Ils seront démontés au fil du temps...


Le service médical 50.136 s'installe dans l'ancien hôpital. Cet ensemble est surdimensionné pour les besoins d'un service médical d'une base aérienne.

Sur les 4040 M² qui sont occupés en 1967, il n'en restera plus que 2000 d'utilisés en 1980. La décision de raser l'ensemble est prise en 1978. Le génie de l'air effectuera les travaux en 1980 et le 15 février 1981, les dernières bâtisses tombent sous les coups des pelleteuses...

 

  
L'hôpital en 1967
Le service médical en 1980


  
 Les pelleteuses du génie de l'air entrent en action...
La place est nette...

 
 Le service médical s'installe dans un ancien bâtiment situé près de la rue "Squadron Lane"
 Il restera dans ce bâtiment jusqu'à la dissolution du DA 136

1977, l'armée de l'air a décidé d'équiper tous ses bancs d'essais réacteur d'un silencieux. Cette démarche s'inscrit dans le cadre du plan d'exposition au bruit et dans le but d'atténuer les nuisances sonores pour les riverains...



1978, la piste de la base est en réfection. Le génie de l'air procède au rabotage et une piste en béton et tarmacadam rainuré est réalisée...

  

1978, le GERMaC 16.136 se modernise à son tour. L'ancienne fillod, vétuste a été rénovée. Une usine de production d'oxygène liquide est installée dans l'ancienne zone des "trailers", près de l'EC 03.011. Equipée d'un réacteur, cette usine doit être isolée à cause du bruit. Baptisée UMAT, cette usine est aérotransportable, elle permet de remplir des citernes d'O² pour le stockage.

  
  



1979, l'entrée nouvelle de la base est arrivée...le 27 juillet 1979, le Colonel GUEGUEN, commandant ;la BA 128 inaugure le nouveau poste de police et l'entrée base.




3 juillet 1980, nous sommes en pleine construction du dépôt d'alerte de l'escadre. La première tranche comporte les Igloos 1, 2, 6 et 7. La seconde tranche débutera en 1989 pour les autres Igloos.

Le hall pyrotechnique, comportant le banc de test pour les missiles air/sol AS 30 L, sera construit en 1986. véritable "bunker" ce hall était censé résister à l'explosion accidentelle d'une charge militaire à l'intérieur.

Le banc de test automatique, le SCAMP, était placé dans un bâtiment à côté d'un hall. Les tests ne pouvaient débuter que lorsque les portes du hall étaient fermées, la clef unique, servant à fermer les portes, devait s'insérer dans le banc pour que ce dernier puisse démarrer.




1981, le programme de rénovation des courettes du chenil arrive à son terme. Les anciennes installations, qui dataient du temps des Américains, ne répondaient plus aux normes de la protection pour l'environnement. Fin avril, le "cynogroupe" réceptionne ses nouvelles installations. on y trouve des enclos de 78 M² au sol, équipés de passe plats, une nouvelle cuisine, une infirmerie pour les canidés, des bureaux neufs et des magasins.



avril 1982, l'escadron de missiles sol-air s'est installé dans un ancien hangar servant d'entrepôt du temps des Américains. Complètement rénové par le service infrastructure de la base, le bâtiment permet un accès sécurisé aux véhicules Crotale.


L'année 1997 marquera le 30éme anniversaire de la création de la base. C'est le 12 mai 1997 que la stèle commémorative du passage de la 11EC sur le site est érigée. Le Jaguar A26 repose sur son socle le 9 juin 1997.





Félicitations à toute l'équipe de la SETE, du GMMTS 15.011, de l'équipe plateforme et du SLC...



vue de la stèle et de la nouvelle place d'armes sur laquelle se dérouleront les cérémonies des couleurs...


haut de page

suite