*****************************************



Le STAFF sur TRAB


Selon les informations recueillies auprès des personnes ayant connu la base américaine, une liste des officiers qui ont commandé TRAB, un escadron ou un service à TRAB a été établie. (Sous toute réserve)

1954-1956 Colonel Jack Francher
1956-1957 Colonel Everet Spees
1957 Colonel Ascani
1958 Colonel Schmitt - Colonel WISS
1958-1966 Général Neucommer
1961 Colonel Withlow
1962 Colonel Grundwald
1962-1964 Colonel Lakmann
1964-1966 Colonel Boardman
1966 Colonel Richard


Il n'existe pas d'archives pour ces officiers, toutefois en explorant les ressources du web, il a été possible d'établir une biographie des officiers célèbres aux USA qui sont passés à TRAB.


 Né le 13 février 1923, Charles E. Yeager s'occupe du camp de formation militaire des citoyens au fort Benjamin Harrisson.
 
Le 12 septembre 1941 il s'enrôle en tant que civil dans le corps de l'armée de l'air. Il passe son brevet de pilote et l'obtient le 10 mars 1943 au camp de Luc à Phœnix en Arizona. Il vole alors sur P39.

En novembre 1943 il rejoint l'Angleterre et participe à la bataille sur P51S. Le 5 mars 1944 il est abattu par un avion allemand. Il rejoint l'Espagne grâce au maquis et est libéré à Gibraltar par les Anglais.

 De retour aux USA en 1945, il suit les cours de pilote instructeur et se retrouve responsable de projet. Il vole sur Bell Xs-1 et devient le premier pilote supersonique du monde.
En 1954 il rejoint le 417th FBS à Hahn en Allemagne. Cet escadron se déploie sur TRAB avec la 50th Fighter Bomber Wing. Il est alors commandant d'escadron.

 En 1957, il retourne aux USA. En 1962 il est commandant de l'école de formation des futurs astronautes. On le retrouvera en mission au Vietnam, aux Philippines et en Corée.

En 1969 il est commandant en second de la 7ème armée de l'air sur la base de Ramstein en RFA.

En 1971 il est nommé représentant de la défense des Etats unis au Pakistan.

En 1973 il passe directeur du centre d'inspection et de sûreté de l'armée de l'air sur la base de Norton en Californie. Il se retire du service actif en juin 1973.

 


  Le Brigadier général Fréderick J. Ascani, est né le 29 mai 1917 à Beloit dans le Wisconsin. Il entre à l'Académie militaire des USA et sortira, en 1941, le deuxième lieutenant dans le corps des ingénieurs sur 424 élèves.

Il entreprendra une formation de pilote et obtient son brevet en mars 1942.

Il rejoint le 483rd groupe de bombardement et est nommé commandant du 815th escadron de bombardement.

 Il se déplace en Italie avec son escadron. Il prend le commandement du 816th escadron de bombardement et sur B-17S il participe aux bombardements des raffineries de pétrole, des terrains d'aviation, des ponts, etc.

Il retourne aux USA en décembre 1944. Il devient pilote d'essais et vole sur de nombreux prototypes.

Il rejoint la 50th Fighter Bomber Wing en juin 1955 sur TRAB. Son supérieur, à cette époque, n'est autre que le Commandant Chuck Yeager.

Le Colonel Ascani quittera son unité pour rallier la direction du programme Xb-70 Valkyrie en juillet 1961.

Ascani est malheureusement décédé, je vous invite à visiter le Blog de Fabrice Loubette, qui a procédé à un interview d'Ascani,





 Le Colonel R. L. Boardman est né le 3 décembre 1918 à Saint-Paul dans le Minnesota.

Il sert tout d'abord dans la garde nationale en 1937 en tant que mécanicien d'avion. Il débute sa carrière de navigant en octobre 1940 à l'école des cadets.

Nommé Sous-lieutenant le 30 mai 1941 il est affecté à un poste d'instructeur pilote. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il effectue 432 heures de combat à bord d'un B-25 au-dessus de l'Alaska et des Aléoutiennes.

A la fin de la guerre il rejoint la base de Wiesbaden en RFA. Il participe à la création du service de sauvetage et de recherche.

A son retour aux USA il est affecté sur la base de March en Californie, puis au 53th à Keflavick en Islande. Il quitte l'Islande en décembre 1957 et se retrouve commandant de bord sur B-47 pour le Stratégic Air Command sur la base de Mc Coy.

En septembre 1961 il est chef des opérations de la 303th escadre de bombardement sur la base de Davis-Monthan en Arizona. Il passe à la 390th escadre de missiles qui est la première base équipée de Titan II.

En août 1963 il revient en Europe au titre de l'USAFE et se trouve affecté au quartier général.

 En mars 1964 il rejoint TRAB pour prendre le commandement en second de la 10th Tactical Reconnaissance Wing.

 Le premier juillet 1965, il est nommé commandant de la 26th Tactical Reconnaissance Wing qui vient d'être créée. Il totalise plus de 6000 heures de vol.
 


  Entré à l'école de formation des pilotes en 1964 sur la base aérienne de Webb, au Texas, le général principal Steven P. Cortright est affecté sur TRAB en novembre 1965. Il a le grade de deuxième Lieutenant.

Il est pilote au 32th Tactical Reconnaissance Squadron sur F100 D.

Il reste sur TRAB jusqu'en septembre 1966.




Le Major Général Henry L. Warren né en 1922 a été affecté sur TRAB en août 1957 au 417th Fighter Bomber Squadron comme officier des opérations.

En mai 1958 il est nommé commandant du 303th Tactical reconnaissance Squadron et rejoint la base de Sembach en RFA. 


Le Lieutenant-général Charles R. Hamm est affecté sur TRAB en juin 1958.

Il vole sur F 100S avec la 50th Fighter Bomber Wing. En juin 1960 il est muté sur la base de Hahn en RFA.


Le Brigadier-général Thomas E. Lacy, est affecté au 38th Tactical Reconnaissance Squadron en janvier 1959.

Il sert sur TRAB jusqu'en juillet 1962 avant d'être affecté sur la base de Ramstein en RFA.


Le Major Général WILSON, qui a été un des premiers a poser le pied sur TRAB en 1953 est revenu le 8 mars 1999 en pélérinage sur le site. Il était accompagné de Madame Wilson, son épouse, de Madame WORLEY, veuve du Colonel WORLEY, sa fille Madame GERMANO, veuve du Commadant GERMANO et sa fille. Le commandant de réserve HOUMEAU, du CST, leur a servi de guide, ancien du CLA, il maîtrise la langue anglaise...






**************************************************************************************************************************************
**************************************








Le commandement sur la BA 136


 Commandant de l'échelon précurseur sur la BA 136, le Lcl ESPIEUX sera commandant à titre provisoire du 15 mai au 15 septembre 1967.

 Commandant de la base aérienne de Brelmgarten, en Allemagne, le Colonel CHENET prendra le commandement de la base aérienne 136 dès son arrivée, le 15 septembre 1967, il le gardera jusqu'au 3 septembre 1968

  Né le 5 décembre 1925 à Dieppe en Seine-Maritime, le Colonel Francis Perrotte entre à l'école de l'air le 1er mai 1945. Il est breveté navigateur à Cazaux en juillet 1946. Il poursuit son entraînement au pilotage à Cognac où il est breveté en juin 1947. Du mois d'août 45 à octobre 48 il effectue un stage comme navigateur à Maison Blanche à Blida et effectue sa transformation "chasse" à l'école de Meknès. En novembre 1948 il est affecté au groupe de chasse 2/1 "Nice" à Oran. Il suit cette unité sur Sidi-Ahmed en juillet 1949.
Il rejoint le groupe de chasse III/6 Roussillon en juillet 1950 à Bizerte. Il participe aux opérations d'extrême Orient à Hanoi puis à Haiphong du mois d'août 1950 au mois d'avril 1952. Il est ensuite envoyé en mission d'information auprès des unités de l'USAF en Corée. A son retour en France, il est nommé commandant d'escadrille à l'escadron 01.011 Roussillon basé successivement à Reims puis à Lahr en Allemagne. C'est après un séjour à l'état–major de la zone de défense aérienne à Creil qu'il rejoint la 3éme escadre aérienne Nord à Creil. Il occupera successivement les postes de : chef des opérations, commandant en second et commandant d'escadre. En 1961 il suit son unité à Lahr en Allemagne. En septembre 1962 il est nommé chef du 3éme bureau du 1er commandement aérien tactique (CATac). Admis en septembre 1964 à l'école supérieure de guerre aérienne, il rejoint le centre de prospective et d'évaluation du ministère des armées. Il prend le commandement de la base aérienne 136 le 3 septembre 1968.

  Né le premier janvier 1927 à Lambezellec (Finistère) le Colonel Gouret entre à l'école de l'air le 6 octobre 1947. Il occupera successivement les postes de commandant en second de l'EC 3/1 Argonne à St Dizier (1955-56) commandant de l'escadrille 6-70 à Tebessa (1956-57) commandant de l'EC 3-2 Alsace à Dijon (1957-59) Chef des opérations de la 10ème escadre à Creil (1961-62) commandant de la 4ème escadre à Luxeuil (1964-65)

Le Colonel Gouret totalise 4.010 heures de vol dont 345 en mission de guerre numéro 2 (maintien de l'ordre). Il est officier de la légion d'honneur et décoré de la croix de la valeur militaire avec palme et étoile d'argent. Avant de prendre le commandement de la BA 136 il était professeur à l'école supérieure de guerre aérienne depuis janvier 1967. Le Colonel Maurice Gouret prend le commandement de la BA 136 le 19 juin 1970.


  Né à Saint Nicolas près Grandville dans la Manche, le 15 octobre 1927, le colonel Anquetil est admis à l'école de l'air le 28 octobre 1946 et fait partie de la promotion Saint Exupery. Sous-lieutenant le 1 octobre 1948, il entre à l'école de chasse de Salon, puis de Meknès. Il commande successivement, pendant les années 1956-1957, l'escadron 3/5 à Orange et l'escadrille 13/72 en Algérie. Nommé à l'état-major de l'armée de l'air à Paris, bureau des programmes de matériel, en 1958, il occupe ensuite le poste de chef des opérations puis de commandant de la 30ème escadre de chasse à Reims de 1960 à 1965. Il suit les cours de l'école supérieure de guerre aérienne en 1966 et rejoint l'état-major de Paris de 1966 à 1968. De 1969 à 1972, il occupe le poste d'attaché des forces armées à Tokyo. Il prend le commandement de la BA 136 le 25 septembre 1972.

  Né à Paris le 28 août 1928, le colonel Ghesquiere est admis en 1951 à l'école de l'air. Il effectue son entraînement de pilote aux USA où il reçoit son brevet de pilote. Affecté à l'escadron de chasse 2/4 stationné à Bremgarten en Allemagne, il participe successivement à la campagne de Suez et aux opérations de maintien de l'ordre en Algérie. Après un séjour à l'IGAA, il rejoint l'escadron de chasse 3/2 Alsace sur le terrain de Dijon-Longvic. A la tête de cet escadron, il participe à la mise en condition opérationnelle du Mirage III C. Il est ensuite affecté à l'état-major des FAS et se trouve associé à l'essor du système d'armes du Mirage IV. En 1967 il rejoint Bremgarten. Il prend le commandement de la 11ème escadre au moment où cette unité fait mouvement sur Toul. Il est affecté par la suite au centre d'opérations de la zone aérienne de défense qu'il commandera pendant une année. Il est admis à l'école supérieure de guerre aérienne puis aux cours supérieurs interarmées. Il exerce pendant trois années au sein de l'EM FATac 1ère RA les fonctions de chef du bureau plans. Nommé colonel en 1973, il est officier de la légion d'honneur, titulaire de la croix de la valeur militaire avec quatre citations et totalise plus de 3.800 heures de vol. Il prend le commandement de la BA 136 le 6 septembre 1974.

  Le colonel Boichot est né le 31 décembre 1932 à Magny Jobert en haute Saône. Il entre à l'école de l'air le 30 septembre 1952 avec la promotion Dartois. Il effectue son stage de pilote au Canada, puis est affecté, le 25 septembre 1955, à la 11ème escadre de chasse alors basée à Luxeuil. En 1958 il se rend à Nellys Air Force Base aux USA en stage de moniteur F100. De retour en France, il participe au maintien de l'ordre en Algérie. Il retrouve l'escadron 2/11 Vosges installé à Bremgarten en Allemagne. Il commande l'escadron en 1963 et assure la mise en condition nucléaire de l'unité alors intégrée au système de défense OTAN. En 1965, il assume les fonctions de chef de la section chasse à l'EM du 1er CATac. Le 8 septembre 1967, il revient à Luxeuil où se trouve stationnée la 4ème escadre de chasse. Il prend le commandement de cette unité le 24 mai 1969. Le 11 septembre 1971, il entre à l'école supérieure de guerre aérienne. Il exerce par la suite les fonctions de chef de la division armements au bureau programmes de matériels (BPM) et en 1974 il est le sous-chef de ce bureau. Nommé colonel en 1975, il est officier de la légion d'honneur, titulaire de la croix de la valeur militaire avec deux citations. Il totalise 4.750 heures de vol comme pilote de chasse. Il est marié et père d'un garçon. Il prend le commandement de la BA 136 le 31 août 1976.

  Né le 15 décembre 1933 à Brest, le colonel Gueguen est entré à l'école de l'air en septembre 1953. Il est élève sur la base de Meknès et ensuite affecté à la 6ème escadre de chasse alors stationnée à Oran. En 1958, il est à la 10ème escadre de chasse stationnée sur la base de Creil. En 1959, il participe au maintien de l'ordre en Algérie, à Khenchéla avec l'escadrille d'aviation légère et d'appui 6/72. On le retrouve à Batna à l'escadron d'avions légers et d'appui 3/10. Il regagne la France en 1960 à la 10ème escadre de chasse mais rejoint l'Algérie en 1961 où il est affecté comme commandant en second de l'antenne air du poste de commandement air 25.540 à Ain Sefra. En 1962 il rejoint la base aérienne 133 de Nancy-Ochey comme commandant d'escadrille à la 7ème escadre de chasse. En 1963 il est au 2ème bureau de l'EMAA à Paris. En 1965 il prend le commandement de l'escadron 1/8 à Cazaux et de 1967 à 1971 il est à la 13ème escadre de chasse. Stagiaire de 1971 à 1972 à l'ESGA, il passe chef de la section avions de combat et missiles à l'EMAA. En 1975 il est chargé de mission air au secrétariat d'état du ministère de la défense. Nommé colonel il est alors adjoint au chef de cabinet de l'EMAA
Officier de la légion d'honneur, le colonel Gueguen est titulaire de la croix de la valeur militaire et de la médaille commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en AFN, avec agrafes Maroc et Algérie. Il a à son actif 3.512 heures de vol dont 2.318 sur réacteur. Il est marié et père de cinq enfants. Il prend le commandement de la Base aérienne 136 le 18 mai 1978.

  Né à Clermont-Ferrand le 10 janvier 1935, le colonel Phelut est admis à l'école de l'air en 1956. Il reçoit sa première affectation an qualité d'élève pilote à Meknès. Pilote en escadrille au sein de l'escadron 02.007 Nice, il séjourne à Bizerte et prend part aux opérations de maintien de l'ordre en Algérie. En 1961 il retourne en Métropole avec son escadron et se trouve basé à Metz. Nommé capitaine en 1964, il prend le commandement de l'escadrille SPA 79 de l'escadron 02.008 Nice qui reprend les traditions du 2/7 dissous avec la 7ème escadre de chasse. En 1966 il est affecté à Taverny comme adjoint au chef de contrôle du centre opérationnel de défense aérienne. En 1967 il est commandant en second de l'EC 2/2 à Dijon puis commandant de cet escadron jusqu'en 1971. Il sert pendant une année au 3ème bureau de l'EM FATac 1ère RA avant de rejoindre la 10ème escadre de chasse basée à Creil où il occupera successivement les postes de commandant en second puis commandant d'escadre. Nommé lieutenant-colonel en 1975 il rejoint l'école supérieure de guerre aérienne et à sa sortie il gagne Paris où il occupe les postes de chef de section puis de chef de bureau au 3ème bureau de l'EMAA. Il est nommé colonel le premier décembre 1979. Il est titulaire de la légion d'honneur et chevalier de l'ordre national du mérite. Il est également titulaire des médailles de l'aéronautique et commémorative des opérations de sécurité et de maintien de l'ordre en AFN avec agrafe Algérie. Il totalise 3.300 heures de vol dont 120 en mission de guerre. Il prend le commandement de la BA 136 le 27 juin 1980. Il décédera en service aérien le 18 mars 1981dans la région de Martincourt aux commandes d'un Jaguar.

  Le colonel Gautier est né le 26 mai 1936 et entre à l'école de l'air en 1957. Breveté pilote de chasse en 1960, à Meknès, il sert en escadrille à la 4ème escadre de chasse de 1961 à 1965 successivement à Bremgarten, Telergma et Luxeuil. Il commande par la suite l'escadrille SPA 37 de l'escadron 1/4 à Luxeuil puis se retrouve chef des expérimentations tactiques à l'escadron de chasse du CEAM de Mont de Marsan. En 1969 il est breveté pilote d'essais à l'école du personnel navigant d'essai et de réception. Officier de marque de l'avion Jaguar de 1969 à 1973, il commande en second, puis en titre, la 7ème escadre de chasse à Saint Dizier de 1974 à 1976. Breveté de l'école supérieure de guerre aérienne en 1968, il occupe les fonctions de chef de la division avions du bureau des programmes de matériels de l'état major de l'armée de l'air en 1978.Officier de la légion d'honneur, titulaire de la croix de la valeur militaire avec deux citations, de la médaille de l'aéronautique, le colonel Gautier totalise 4300 heures de vol sur 56 types d'appareils dont 770 sur avion Jaguar. Il prend le commandement de la Base aérienne 136 le 30 mars 1981.

  Issu d'une famille de militaires, le Colonel Champoiseau est né le 14 décembre 1937 à Paris. Il entre à l'école de l'air en septembre 1969 et suit une formation de pilote de chasse. Il est affecté en septembre 1962 à l'escadron de chasse 2/12 Cornouailles stationné sur la base de Cambrai. Il obtient son brevet de chef de patrouille et est nommé commandant de la 2ème escadrille. En août 1970 il rejoint l'escadron de chasse 2/10 en tant que commandant en second puis commandant en titre. En août 1974 il est affecté à l'état-major du commandement air des forces de défense aérienne à Taverny. Il assume les fonctions de chef de la section sécurité des vols. En août 1975 il gagne la base aérienne de Saint-Dizier où il occupe le poste de chef des opérations à la 7ème escadre de chasse. En septembre 1978 il est admis à l'école supérieure de guerre aérienne. A sa sortie d'école, il est muté à l'inspection générale de l'armée de l'air en tant que chef du bureau force aérienne tactique et défense aérienne. Il prend le commandement de la base aérienne 136 le 2 septembre 1983.

  Né le 5 décembre 1940 à Avignon, le Colonel Ratié entre dans l'armée de l'air le 10 septembre 1962 à l'école de l'air. Breveté pilote de chasse, il est affecté à la 11ème escadre de Chasse à Bremgarten en Allemagne. En septembre 1977, il commande l'escadron de reconnaissance 03.033 puis devient chef des opérations escadre. Après un stage à l'école supérieure de guerre aérienne, de 1979 à1981, il assume pendant une année le commandement de l'école de chasse à Tours. En juin 1982, il est affecté au 3ème bureau de l'EMAA en tant qu'officier supérieur adjoint chargé des études. En mars 1984, il rejoint le groupe de planification et d'études stratégiques où il est responsable des études prospectives de tout le domaine aérien pour l'ensemble du ministère de la défense. Marié et père de trois enfants, le Colonel Ratié est chevalier de la légion d'honneur, chevalier de l'ordre national du mérite et décoré de la médaille de l'aéronautique. Il prend le commandement de la Base aérienne 136 le 4 septembre 1985.

  Né le 11 avril 1942 à Toulon, le Colonel Régnault entre à l'école de l'air en septembre 1964. Il est breveté pilote de chasse sur la base aérienne de Tours en 1968. Après un stage à la 8ème escadre de chasse stationnée sur la base aérienne de Cazaux, il rejoint l'escadron de chasse 01.007 Provence sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey. En 1973 il fait mouvement avec son unité sur la base aérienne 113 de Saint-Dizier. Il est nommé commandant de la 1ère escadrille de l'escadron de chasse 03.007 Provence. Il effectue un séjour en Mauritanie à l'occasion de l'opération Lamantin. En septembre 1978 il est nommé à l'état-major de l'armée de l'air à Paris où il occupe les fonctions d'officier rédacteur au bureau des plans généraux. Pendant la période 1980-1983 il assure les fonctions de commandant en second puis commandant en titre de la 30ème escadre de chasse à Reims. Il suit les cours de l'école supérieure de guerre aérienne puis le cours supérieur interarmées à Paris de 1983 à 1985. A la sortie il est nommé chef du bureau FATac/DA à l'inspection générale de l'armée de l'air. Il prend le commandement de la BA 136 le 30 juillet 1987. C’est sous son commandement que la base recevra son nom de baptême "Base aérienne Colonel Georges Phelut "

  Entré à l'Ecole de l'air de Salon de Provence en septembre 1966, le Colonel Nicolas est breveté pilote de chasse à Tours en mars 1970. Après un stage de transformation opérationnelle à la 8ème Escadre de chasse, il rejoint l'escadron de chasse 1/2 à Cambrai où il obtient la qualification de pilote de combat opérationnel sur super Mystère B2. Affecté en mars 1971 à l'escadron de chasse 3/30 Lorraine à Reims, il obtient la qualification de chef de patrouille de chasse sur Vautour 2N. En avril 1973, il rejoint l'escadron de chasse 1/30 Loire basé sur l'atoll d'Hao dans le pacifique et participe pendant 8 mois aux missions d'expérimentation nucléaire. De retour à Reims, en novembre 1973, il est transformé sur Mirage F1. Après deux années comme commandant d'escadrille à l'escadron de chasse 2/30 Normandie-Niemen, de mai 1975 à juillet 1977, il rejoint l'escadron il rejoint la 3ème Escadre de chasse basée à Nancy-Ochey, il occupe successivement de chasse 3/2 Alsace à Dijon qu'il commande de 1979 à 1982. En juillet 1982, les postes de chef des opérations, second et commandant d'escadre. Il intègre l'Ecole supérieure de guerre aérienne en 1985. A l'issue de sa formation, il rejoint l'inspection générale de l'armée de l'air comme chef du bureau FATac/DA. Il est Promu Colonel le 1er décembre 1987. Le colonel Nicolas totalise 4500 . heures de vol et a effectué 32 missions de guerre N°1 en 65 heures de vol. Il est chevalier de la légion d'honneur, chevalier de l'ordre national du mérite, titulaire de la médaille de l'aéronautique et de la médaille outre-mer avec agrafe Tchad et Mauritanie. Il a une citation à l'ordre de l'escadre aérienne. Il prend le commandement de la BA 136 le 25 mai 1989.

  Admis à l'école de l'air en 1967, promotion Péronne, le Colonel Alaux est breveté pilote de chasse à Tours en 1970. Après sa transformation opérationnelle à la 8ème Escadre de chasse de Cazaux, il est affecté à l'Escadron de chasse 1/10 Valois à Creil. Après avoir réussi les différentes qualifications professionnelles du pilote de combat, il obtient le brevet de chefde patrouille. Il est promu Capitaine le 01/01/1974 et commande l'escadrille SPA 93 jusqu'en 1977. De 1977 à 1979, il rejoint l'Ecole de l'air de Salon de Provence comme chef de brigade. Promu commandant le 01 août 1979, il exerce, successivement, les fonctions de commandant en second puis commandant de l'Escadron de chasse 1/11 Roussillon à Toul. Après deux années au 3ème bureau de l'Etat-major de la Force aérienne tactique, comme adjoint puis chef de la division exercices et manœuvres, Il est nommé Lieutenant-colonel le 1er août 1984 et prend, l’année suivante, le commandement de la 8ème escadre de chasse à Cazaux. Il est admis dans la 45ème promotion de l'école supérieure de guerre aérienne en 1986. De 1987 à 1991, il est affecté au 3ème bureau de l'Etat-major de l'armée de l'air comme officier supérieur adjoint , puis au bureau des plans généraux comme chef de la division études générales et enfin à la division maîtrise des armements. Le colonel Alaux totalise 3.348 heures de vol. Il est chevalier de la légion d'honneur, officier de l'ordre national du mérité, titulaire de la médaille d'outre-mer avec agrafe .Mauritanie. Il prend le commandement de la BA 136 le 28 août 1991.


   Né le 18 mai 1950 à Mâcon, le Colonel Ricour intègre la promotion 1971 de l'école de l'air et poursuit sa formation aéronautique à Tours où Il est breveté pilote de chasse en mai 1975. Après un stage de transformation opérationnelle à Cazaux, il rejoint l'escadron de chasse 3/11 Corse, basé à Toul-Rosières. Il y réussit la progression professionnelle des pilotes de combat et il est breveté chef de patrouille en 1979. Il participe aux opérations en Mauritanie et au Tchad. En 1980, il prend le commandement de 1ère escadrille de l'Escadron de chasse 1/11 Roussillon et commande des détachements de Jaguar en Centrafrique et au Gabon. Il rejoint l'escadron de chasse 2/5 Ile de France en août 1982 à Orange et en prend le commandement en septembre 1984. En 1985, il est affecté à l'Etat major du Commandement Air des Forces de Défense Aérienne à Taverny, comme officier système d'armes. Promu Lieutenant-colonel en 1986, il rejoint la 2ème escadre de chasse basée à Dijon et en prend le commandement en 1988. Il est admis à l'école supérieure de guerre aérienne en septembre 1989 et au cours supérieur interarmées en septembre 1990. En janvier 1991 il est affecté à l’état-major des armées au sein de l’état-major opérationnel du CEMA pendant la guerre du Golfe et pendant la crise du Kurdistan. A l’été 1991, il est responsable des relations militaires de la France avec l'OTAN au sein de la division emploi. Il est nommé colonel le 1er septembre 1991. En juillet 1992, il est nommé chef de la cellule de crise Yougoslavie à l'état-major des armées. Le Colonel Ricour est chevalier de la légion d'honneur, chevalier de l'ordre national du mérite ; titulaire de la croix de la valeur militaire avec étoile d’argent et étoile de bronze, de la médaille de l'aéronautique, de la médaille de bronze de la défense nationale et de la médaille outre-mer avec agrafe Tchad et Mauritanie. Il totalise 3.300 heures de vol dont 183 heures en 104 missions de guerre.Il prend le commandement de la BA 136 le 9 juillet 1993.

  Le Colonel Jean-Romuald Robert est né le 18 juin 1949 à Saint-Denis sur l'île de la Réunion. Il s’engage dans l'armée de l'air le 1er janvier 1969 au titre d'élève à l'école des pupilles de l'air de Grenoble. En 1971 il intègre l'école de formation initiale du personnel navigant à Aulnat et il suit la formation de pilote. Il obtient son brevet de pilote de chasse en octobre 1973 à Tours. Après sa transformation opérationnelle à la 8ème escadre de chasse à Cazaux, il est affecté à la 11ème escadre de chasse sur F100. Il est admis dans la promotion 1974 de l'école militaire de l'air. L’année suivante il revient à la 11ème escadre et effectue sa formation sur Jaguar. Il réussit tous les échelons de qualification de pilote de combat au sein de l'escadron de chasse 3/11 Corse et obtient le brevet de chef de patrouille. Durant la même période, il participe activement aux opérations en Mauritanie et au Tchad et devient un spécialiste des missions d'intervention longue distance en monoplace de combat.
Après 3 années de commandant d'escadrille au sein de l'Escadron de chasse 3/11 Corse, il est affecté aux opérations de la l1ème escadre pendant un an avant de rejoindre la 33ème escadre de reconnaissance à Strasbourg en 1984. Il commande l'escadron de reconnaissance 3/33 "Moselle", équipé de Mirage III RD puis de Mirage F1 CR, de 1986 à 1988. En septembre 1988, il intègre l'école supérieure de guerre aérienne au sein de la 47ème promotion. Après son stage au cours supérieur interarmées, il rejoint la 8ème escadre de chasse en février 1990. Il en prend le commandement en 1991. En septembre 1992, il est affecté au bureau des plans généraux de l'état-major de l'armée de l'air. Il est chargé des systèmes et concepts et des restructurations de l'armée de l'air.
Il quittera l'EMAA pour prendre le commandement de la Base aérienne 136 le 8 septembre 1995 .Il nous quittera le 18 juin 2007 des suites d'une longue maladie.


   Lorrain et plus exactement messin de naissance, le Colonel Schaeffer est admis à l'Ecole de l'air en septembre 1973. Après une formation de pilote de chasse, il retrouve la Lorraine au sein de l'escadron 1/3 Navarre stationné sur la base aérienne 133 de Nancy-Ochey. En échange de 1981 à 1983 au sein de la 433ème TFS, stationnée à Bagotville au Canada, il revient à Nancy-Ochey où il est affecté à l'Escadron de chasse 2/3 Champagne comme commandant d’escadrille. Il prend par la suite le commandement de l'Escadron de chasse 1/7 Provence, stationné sur la base de Saint-Dizier. Il rejoint l'état-major de la Force Aérienne Tactique pour cinq années. Il est affecté sur la Base aérienne 136 de Toul-Rosières en 1994 comme chef des Moyens Opérationnels puis commandement en second de la base.
Le colonel Schaeffer est chevalier de la légion d'honneur et de l'ordre national du mérite. Il prend le commandement de la BA 136 le 2 octobre 1996. Il sera le dernier commandant de base et préparera le passage en détachement air.


****************************************************************************************************************************************************

**************************************





Le commandement sur le Détachement Air 136



  Le Colonel Pascal Pouzet est né le 13 octobre 1955 à Saint-Dizier. Admis en 1975 à l'Ecole de l’air en qualité d’officier mécanicien, il est orienté vers la spécialité « télécommunications ».
En septembre 1978, il est affecté au Groupe d’entretien et de réparation des matériels aériens spécialisés 15.010 à Creil. L’année suivante, il devient adjoint au chef des services techniques de l’Escadron de chasse 2/10 « Seine » doté de MIRAGE III C. Affecté en 1981 à l’Escadron de chasse 3/10 « Véxin », stationné à Djibouti comme officier adjoint technique, il est promu capitaine au cours de son séjour le 1er août 1982. En 1983, il rejoint la 2ème Escadre de chasse à Dijon pour créer la nouvelle fonction d’officier système sur MIRAGE 2000.
En 1986, il intègre l'école supérieure d’électricité de PARIS au titre de l’Enseignement Militaire Scientifique et Technique et obtient un diplôme d’ingénieur en informatique. Nommé au grade de commandant le 1er août 1988, il est affecté à l'école de l’air de Salon de Provence et prend les fonctions de chef de laboratoire de la division scientifique et technique et de professeur d’informatique. Nommé Lieutenant-colonel le 1er août 1992, il occupe le poste de chef des services techniques de la 11ème Escadre de chasse.
En septembre 1994, il est affecté à la Direction technique de la Force aérienne de combat pour créer la division de coordination technico opérationnelle. En septembre 1996, il revient sur la Base aérienne 136 de Toul-Rosières en tant que chef des Moyens techniques 10.136 puis commandant en second de la base à compter du 02 octobre 1997. Il est nommé colonel le 01 avril 2000.
Le Colonel Pouzet est Chevalier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite, titulaire de la médaille commémorative française ex-Yougoslavie, de la médaille de l’OTAN et d’un titre de reconnaissance de la Nation. Il est le premier commandant du Détachement air 136 à compter du 1er septembre1998


  Engagé volontaire pour une durée de dix ans le 05 janvier 1973, le Colonel Bruno Bozzolo débute sa carrière de pilote de chasse à l'Ecole de formation initiale du personnel navigant sur la Base aérienne 745 d'Aulnat et obtient le brevet de pilote de chasse le 25 mars 1975 à Tours. Il poursuit par l'Ecole de formation des moniteurs à Aulnat et est affecté comme instructeur à la Division des vols 05.312 de la Base aérienne 701 de Salon-de-Provence le 1er octobre 1975. Il est admis à l'Ecole militaire de l’air le 1er septembre 1976.
Après la phase de transformation opérationnelle à la 8ème Escadre de chasse sur la Base aérienne 120 de Cazaux, il obtient sa première affectation en unité opérationnelle et rejoint le 02 mai 1978 l'Escadron de chasse 1/3 « Navarre » stationné sur la Base aérienne 133 de Nancy. Après avoir obtenu toutes les qualifications d’un pilote de combat, il est breveté chef de patrouille le 1er juin 1982. Il rejoint le commandement de la 3ème Escadre de chasse le 10 septembre 1982 au poste d’adjoint au chef des opérations. De juillet 1983 à juin 1984 il effectue un échange bilatéral avec la Royal Canadian Air Force au sein du 433ème TFS à Bagotville.
Le 1er juin 1985, il prend le commandement de la 2ème escadrille de l'Escadron de chasse 1/8 « Saintonge » stationné sur la Base aérienne 120 de Cazaux. Le commandement de cet escadron lui est confié le 05 septembre 1990.
Le 27 juillet 1992, il est affecté au Commandement des écoles de l'armée de l'air sur la Base aérienne 705 de Tours en tant que chef de la section « opérations-moniteurs ».
Titulaire du brevet technique d'état-major, il est muté sur la Base aérienne 136 de Toul le 19 août 1996 en qualité de chef des Moyens opérationnels 05.136. Le 01 septembre 1998, il prend les fonctions de commandant en second du Détachement air 136. Il est nommé au grade de Colonel le 1er mai 2000. Chevalier de la légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite, titulaire de la Médaille de l’Aéronautique et de la Médaille d’outre-mer avec agrafe Tchad, le colonel Bozzolo totalise plus de 4000 heures de vol dont 3210 heures sur avion de combat. Il prend le commandant du Détachement air 136 le 08 septembre 2000.



  Engagé volontaire pour une durée de 10 ans le 10 mars 1975, le Colonel Jean-Pierre Castel débute sa formation de pilote de chasse à l'école de formation initiale du personnel navigant sur la Base aérienne 745 d'Aulnat.
Il obtient le brevet de pilote de chasse le 18 août 1977 à Tours. Affecté à l'école de formation des moniteurs à Aulnat, il obtient la qualification de moniteur de pilotage en juillet 1978 et rejoint le 3ème Escadron d’instruction en vol sur la Base aérienne 709 de Cognac.
Il est admis dans la promotion 1980 de l'école militaire de l'air. Après la phase de transformation opérationnelle à la 8ème escadre de chasse sur la Base aérienne 120 de Cazaux, il obtient sa première affectation en unité opérationnelle et rejoint le 14 décembre 1981 l'Escadron de chasse 2/3 « Champagne » stationné sur la Base aérienne 133 de NANCY. Après avoir réussi la progression d’un pilote de combat, il obtient le brevet de chef de patrouille le 1er décembre 1985. En septembre 1987, il prend le commandement de la 1ème Escadrille de l’Escadron de chasse 1/3 « Navarre ». Le 1er juin 1988, victime d’une grave avarie sur MIRAGE IIIE, il est contraint de s’éjecter dans les environs de Suippes. Nommé commandant en septembre 1990, il est affecté à l’Escadron de chasse 1/11 « Roussillon » basé à Toul-Rosières comme commandant en second. Il prend le commandement de l’unité le 05 juin 1992. Pendant son commandement il participe à l’opération Epervier au Tchad en 1992 et 1994, à l’opération Balbuzard en Corse et à l’opération Crécerelle en Italie en 1993.
En septembre 1994, il est affecté au sein de l’état-major de la Force aérienne de combat en tant que chef de la division "planning" du Bureau emploi. Il participe à l’opération Aconit en Turquie en 1996 et à l’opération Alysse en Arabie Saoudite en 1998.En septembre 1998 il prend les fonctions de chef du Soutien opérationnel de la Base aérienne 128. Il obtient le brevet technique d'état-major en 1999. Le 08 septembre 2000, il prend les fonctions de commandant en second du Détachement air 136 de Toul. Chevalier de la légion d’honneur, Chevalier de l’Ordre national du mérite, Titulaire de la croix du combattant, de la Médaille de l’Aéronautique et de la Médaille d’outre-mer avec agrafes Tchad et Moyen Orient, le Colonel Castel totalise plus de 4000 heures de vol dont 48 missions de guerre n°2 au Tchad et en Bosnie. Il prend le commandement du Détachement air 136 le 26 juin 2002,.Il sera le dernier commandant du détachement air 136 et aura la lourde tâche d'effectuer la dissolution du site.

***************************************************************************************************************************************

haut de page