Le détachement air comprend environ 600 personnes. Son organisation est similaire à celle d'une base aérienne au niveau du soutien.

Suite à la dissolution de la base aérienne 136, la vocation armement guidé laser a été répartie entre la base aérienne 133 de Nancy et le DA 136. Le GERMaS CME a été regroupé avec le deuxième échelon AGL (armement guidé laser) qui est resté sur le site. L'ESTS 15.530 a été créé pour l'occasion.

Suite à la dissolution du 15° régiment du génie de l'air de Toul, la 5ème COGA (compagnie opérationnelle du génie de l'air) s'est installée dans les locaux de l'ancien escadron 01.011 Roussillon. Cette compagnie dépend, désormais, du 25éme régiment du génie de l'air stationné sur la base aérienne d'Istres.

Le centre de formation à l'appui aérien (CFAA) est resté sur le site.

La fonction distribution des gaz aéronautiques est également restée sur le DA 136.

Le dépôt principal de munitions est resté activé. L'escadron de ravitaillement technique 17.136 a été dissous, le DA 136, dépend, dorénavant, de l'ERT 17.133 de la base de Nancy pour son ravitaillement.

Le GERMaC (groupe d'entretien et de réparation des matériels communs) est également resté sur le site, à part la partie confection (bois, fer, et carrosserie auto), qui a été transférée sur la base de Nancy.

Cette situation, particulière, qui désigne la base de Nancy comme support du DA 136, ne manquera pas de créer certaines tensions entre les deux parties...en effet, comment définir la priorité du moment entre les deux sites ? Vaste programme aurait dit un grand homme...

La principale mission du DA 136 sera de procéder au démontage des installations aéronautiques devenues inutiles suite au départ des avions et de préparer la fermeture définitive du site, prévue en 2004.

Après la fermeture du DA 136, le gardiennage du site sera assuré par la base aérienne 133 Ochey. Il reste sur le site les deux dépôts de munitions, les constructions neuves, envisagées sur l'entrepôt de Savigny n'étant pas encore terminées.

On envisagera beaucoup de projets pour la réhabilitation du site, ils seront abandonnés les uns après les autres. Un seul projet sera retenu, la construction d'une centrale photovoltaïque par EDF-EN.


Stèle de la 5° COGA

Matériels de chantier de la COGA






haut de page

suite