Ce sont près de 800 ouvriers français qui vont construire la base aérienne type OTAN. Le Génie américain fait appel a deux sociétés françaises pour exécuter les travaux.

L'entreprise OSSUDE ET BLANC, pour la construction de la piste,

L'entreprise DECHIRONS ET BACCI, pour les bâtiments .

C'est le service des bases aériennes, des ponts et chaussées du département de Meurthe et Moselle qui sera chargé de l'établissement des marchés. L'entreprise Ossude et Blanc, signera le marché de construction des pistes, des voies de circulation et des aires de départ, le 27 juin 1951, ce marché sera validé par l'ingénieur en chef Valentin, le 28 juin 1951. Ce marché est un marché par entente directe après tentative infructueuse d'adjudication par application de l'article 22, paragraphes 5 et 8 du décret du 6 avril 1942.
Pour mémoire, le devis de la construction des pistes, voies de circulation et aires de stationnement se monte à huit cent dix millions six cent trente six mille six cent cinquante francs de l'époque (810.636.650 Frs).

Les données techniques…

Sur ce marché, on relève les caractéristiques imposées pour la construction :
La piste sera une piste de 2400 mètres de long et 45 mètres de large. La piste se situe dans l'axe d'une bande d'envol de 200 mètres de largeur totale, terminée à chaque extrémité par une aire de sécurité de 100 mètres de longueur.

 Il est prévu 24 aires de départ, à raison de 12 à chacune des extrémités de la piste.Le taxiway est prévu pour une longueur de 2800 mètres de long sur une largeur de 15 mètres, le tout flanqué de deux dégagements latéraux de 10 mètres de large, se répartissant en un taxiway principal longeant la piste à une distance de 270 mètres de l'axe Sud-Est et de deux bretelles reliant le taxiway principal à la piste.

la provenance des matériaux

 Le mâchefer sera issu de l'usine de Millery ou similaire,
le calcaire tout-venant est tiré des carrières de Villey-Saint-Etienne,
les moellons de roche, pour la maçonnerie, sont récupérés dans les carrières de Toul et de Nnacy,
les pierrailles, gravier et sable, proviennent du lit de la Moselle ou de la Meurthe, il est stipulé, pour ces matériaux, qu'ils doivent être extraits en dehors des traversées de villes et des zones polluées,
le sable calcaire est fourni par la carrière de Villey-Saint-Etienne,
il en est de même pour tous les matériaux, l'entreprenuer  est tenu de justifier de la provenance, les matériaux seront testés avant d'être employés...

Les constructions

Ce sont les voies d'accès qui seront construites en premier. Les travaux pour les routes et la voie de chemin de fer débutent en février 1951.

La piste en béton va remplacer les plaques PSP, la première tour de contrôle provisoire sera construite, on note le damier peint sur la façade pour donner un repère aux aéronefs…


Le 15 novembre 1951, les plaques PSP sont retirées et la piste est coulée sur l'enrochement et les scories de Rosy. 

Le devis initial prévoyait la fin des travaux, dans leur totalité, pour le 31 décembre 1951, mais compte tenu des travaux de la marguerite Nord-Est, le délai initial est prorogé au 15 novembre 1952…

Lors des conférences initiales, la base de Toul fut programmée, dans un premier temps, comme un terrain de secours, puis quelques temps après, elle fut redésignée comme étant une base apte à accueillir des avions de chasse.

La construction fut donc programmée en deux phases. Dans un premier temps, la base devait être équipée d'un village de toiles avec des bâtiments provisoires, puis dans les trois ans à suivre, les bâtiments définitifs devaient être construits pour que la base devienne un terrain permanent avec des hangars avions.

L'US Air Force programma même l'arrivée d'une escadre tactique pour le premier décembre 1951, en fait, les premiers avions se posèrent le 29 janvier 1952…

Du mois de décembre 1951, à la mi-mars 1952, le 7412th support Squadron assure la sécurité du site. Il assure, également, le support logistique et la mise en oeuvre des communications.



  



l'entrée principale de TRAB "the Main Gate", on peut noter l'évolution de cette entrée sur les trois vues ci-dessus.

une autre entrée sera construite, elle donne sur la nationale 411. Elle servira lors des grandes manifestations, comme les journées portes ouvertes...


  

  L'entrée du temps des français, vue depuis l'intérieur de la base.

La construction initiale n'a pas évoluée, seul l'aménagement intérieur
du poste de police a été changé.


Deux grilles, amovibles, ont été installées de chaque côté pour assurer une clôture pendant les heures non ouvrables.

  Le fameux magasin où les familles viennent effectuer leurs emplettes.

Une vue du magasin, ouvert à toutes les familles….


  Autre vue du magasin, madame Carol MILLS (années 60) sortant du magasin avec les fameux sacs en papier…

 à noter que les employées de ces magasins sont les seules à connaître l'art et la manière de ranger les articles pour donner à ces sacs une forme géométrique particulière…

Le magasin BX de Toul Rosières à une gamme complète d'articles que l'on peut trouver dans un magasin aux USA, ce sont près de 10.000 articles qui sont disponibles. En dehors des articles standards, on trouve également des vêtements du tailleur Alexander d'Angleterre, des bijoux de chez Cartier, ainsi que des meubles prestigieux de Sears-Roebuck…

De quoi contenter les plus difficiles…


 Une vue du bâtiment pendant la période française. Il servira de magasin pour du matériel. Le parking devant a été conservé.  

construction des bâtiments troupe

les fondations...

les fondations-phase 2

les murs sortent du sol...

on pose la toiture...

bâtiment troupe construit sur TRAB en 1953, à l'intention des aviateurs (airmen)

vue d'un bâtiment troupe en février 1955 sous la neige...

intérieur d'une chambrée...

attention, bientôt l'extinction des feux...

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=


construction du bâtiment officiers

bâtiment officiers, les fondations...

les piliers de soutènement...

on prépare la toiture...


le bâtiment terminé...

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

construction de la chapelle






Le bâtiment qui servait aux réceptions, après les offices, a été transformé en bureaux du temps des français.

C'est la promotion sociale qui s'est installée dans ces lieux…
 
 

 
 Intérieur de la chapelle du temps des français…
-=--=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-


construction de la tour de contrôle



-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

  
Construction du service club, vue prise le 17 juillet 1954…                                Avancement des travaux, 18 août 1954…

  

                           Autre vue prise le 15 septembre 1954…                                     Vue prise le 15 octobre 1954…



  

le snack bar terminé…année 1960.
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-



suite