C'est le premier octobre 2015, que la fameuse "géode" a été inaugurée sur l'ancienne base aérienne 136, devenue  aujourd'hui, une centrale photovoltaïque.

Haute de 13 mètres, entièrement constituée de panneaux de bois, sa couleur rouille la fait ressembler à un soleil couchant, comme l'avait imaginé le cabinet d'architectes "Cartignies-Canonica".

Cette construction est dédiée à la vulgarisation de l'énergie solaire, elle est complétée par trois hangarettes militaires, conservées en l'état et aménagées pour le parcours des soixante années d'histoire aéronautique que compte le site de Rosières.

Les aéronefs, prévus initialement, ne sont pas encore installés, cela ne saurait tarder selon les dires du représentant d'EDF Energies nouvelles, le Général (2s) Jean-Marc D'all AGLIO.

Comme prévu, lors la mise en chantier, la zone sera donnée en gestion, à la communauté de communes du bassin de Pont-à-Mousson, charge à cette dernière de faire vivre le site.



    



Avec sa couleur "rouille", la géode ressemble à un soleil couchant au dessus des panneaux...